Flashback









  

:: Will Smith ::
:: I, Robot ::

"Je suis un surfeur fou! Je suis toujours à la recherche de ce qu’on fait de plus délirant."

Propos recueillis à Amsterdam par Laurent De Groof ©. (août 2004)


Cine-Files : Que vous inspire votre reflet dans le miroir au matin?

Will Smith : Voyons voir… au matin? Je remercie le ciel que personne ne me voit ainsi. (rires)

Cine-Files : Vous êtes du genre mèches rebelles?

W. Smith : Je dis toujours qu’une bonne journée pour mes cheveux est une journée sans cheveux. (rires) En général, je laisse pousser mes cheveux lorsque je suis en période d’écriture. C’est mon look de création. Lorsque j’écris un scénario ou une nouvelle chanson, je peux rester sans me raser pendant des jours. Je ne me coiffe plus, je ne me brosse plus les dents, plus rien…C’est ainsi que je crée le mieux!... lorsque la vanité n’est plus un problème.

Cine-Files : Votre nouveau film, I Robot se déroule 2035. Comment vous voyez-vous à cette époque?

W. Smith : Gros, très gros! Je vais probablement prendre 90 kilos, si j’ai de la chance. (rires) Je crois qu’on ne sait jamais dire comment on va vieillir. Je pense que je serai toujours quelqu’un de motivé et que je créerai et travaillerai toujours autant que possible. Je continuerai à bouger. Je ne sais pas rester en place. J’ai aussi le sentiment que je dois accomplir quelque chose de plus grand, au-delà de mon métier de comédien et de chanteur mais je ne sais pas encore quoi. Ce n’est pas dans la politique, je vous rassure! C’est probablement quelque chose pour le bien de l’univers.

Cine-Files : Etes-vous aussi réticent face aux nouvelles technologies que votre personnage?

W. Smith : Non, pas du tout. Je suis très différent de Del Spooner. Technologiquement parlant, j’adore tous les nouveaux petits gadgets qui font fureur. Je mets la main sur toutes les dernières trouvailles et je passe mon temps à les comparer avec les précédents modèles, etc. Je suis un homme à gadgets! Mon GSM est un Black Berry. Il envoie des emails, il a accès à internet, il télécharge des images. Il fait absolument tout et il est connecté par satellite à mon bureau. Mon agenda est ainsi constamment mis à jour. J’adore tout cela!

Cine-Files : Que pensez-vous de l’univers d’internet ?

W. Smith : Je suis un surfeur fou! Je suis toujours à la recherche de ce qu’on fait de plus délirant. Je raffole des théories de conspiration. J’essaie constamment de trouver les sites des organisations subversives sur le gouvernement. J’aime savoir de quoi parlent les gens.

Cine-Files : De quel genre de théories êtes-vous friand?

W. Smith : Oh, un peu de tout. Ils sont fous sur internet. L’implication des Nations Unies en Irak, etc… Je cherche toujours un autre point de vue de ce qui se lit dans la presse américaine.

Cine-Files : Téléchargez-vous des chansons?

W. Smith : Pas du tout, non. On m’envoie par contre de tout. Je me suis déjà fait une centaine de CD. Mais je ne télécharge rien que je doive payer.

Cine-Files : Que pensez-vous des sociétés qui bannissent le téléchargement abusif?

W. Smith : Je suis content de voir que l’intégrité de l’expression des artistes est protégée à un certain niveau. Toute création doit être protégée par un droit de copie.

Cine-Files : Seriez-vous heureux de posséder un robot pour faire les tâches ménagères, comme dans votre film?

W. Smith : Oh, oui! Sans hésiter. J’aimerais un robot qui s’occupe de toutes les tâches ménagères. Ce serait génial! Je m’occupe un peu des tâches ménagères mais c’est avant tout Jada qui gère la maison. Cela me permet d’être complètement libre pour créer. Mon boulot à la maison se résume à l’éducation des enfants et à la création artistique. Je ne nettoie donc pas beaucoup…

Cine-Files : Que demanderiez-vous de faire à votre robot?

W. Smith : La meilleure utilité pour un robot serait caddie de golf. J’aimerais un robot qui puisse vous dire exactement à quelle distance se trouve votre balle du trou, à quelle vitesse souffle le vent,… Je suis un malade de golf! Ma philosophie de la vie est que tôt ou tard vous vous retrouvez avec vos balles dans les broussailles. (rires)

Cine-Files : Vous avez toujours donné l’image d’un artiste très proche de ses racines familiales…

W. Smith : J’ai toujours ressenti le besoin de savoir que ma maman et ma grand-mère sont fiers de moi afin d’être heureux. Ma maman est là-bas. J’ai le sentiment que si maman est contente de ce que je fais, le monde entier est fier de moi.

Cine-Files : Quand mettez-vous en colère?

W. Smith : Ma colère est généralement dirigée contre des gens qui me sont proches qui n’arrivent pas à atteindre leur potentiel… ou contre les paparazzis. (rires) Etrangement, ce sont les raisons pour lesquelles je perds le contrôle de mes sentiments. Sinon, je suis quelqu’un de plutôt serein.

Cine-Files : Quand pleurez-vous?

W. Smith : Je ne suis pas du genre à pleurer à chaudes larmes. (rires) Ma fille m’a fait pleuré il y a quelques années. Je me baladais avec elle dans le parc. Il n’y avait pas un chat à la ronde. On marchait, et puis, elle me dit : « Papa, j’ai mal aux pieds! ». Je l’ai pris dans mes bras j’ai continué à marcher. Nous étions vraiment seuls. Tout était calme et je la sentais blottie dans mes bras. Nos regards se sont croisés, je l’ai embrassée et puis elle m’a regardé droit dans les yeux et elle m’a dit : « Tu dois vraiment m’aimer, papa! ». J’ai fendu en larme et j’ai pleuré comme un bébé. (rires) J’ai reniflé et je lui ai répondu que oui, je l’aimais.

Cine-Files : A quel animal aimeriez-vous ressembler?

W. Smith : Voyons voir… Probablement à une sorte de loup car c’est un animal qui connaît l’importance de la meute et qui n’a qu’une seule femelle pour toute sa vie. J’aimerais essayer d’être aussi fidèle.

Cine-Files : Pensez-vous comprendre les femmes?

W. Smith : Je crois que je comprends la nature de ce que signifie comprendre les femmes. (rires) Je comprends une femme. A travers Jada, j’ai développé une aptitude qui m’aide à mieux cerner les femmes. Chaque femme est un être splendide, différent, magnifique, intéressant, effrayant et bizarre. Je pense posséder l’habilité, la volonté et la compassion nécessaire pour comprendre les femmes. Et je n’ai pas peur de ce que je pourrai découvrir chez les femmes, contrairement à certains hommes.

Cine-Files : Croyez-vous en Dieu?

W. Smith : C’est toujours très difficile de répondre ou de donner une signification de Dieu. Je crois qu’il existe une force et une énergie universelle qui dirige le mouvement de l’univers. Je pense que nos actes sont capables d’influencer cette force. Je n’adhère pas aux trois principales religions aux USA. Elles sont trop machistes. L’homme est beaucoup trop impliqué dans le concept de Dieu. Les trois religions ont une interprétation trop masculine, à mon goût. Le genre a, d’après la Bible, été créé par l’homme.

Cine-Files : Votre actu est aussi la sortie d’un nouvel album?

W. Smith : Mon single est sorti aux Etats-Unis. Mon album devrait être dans les bacs début décembre. C’est assez difficile de le décrire mais il est relativement comparable au film I, Robot. Je veux dire que c’est toujours un produit Will Smith mais plus profond, légèrement plus intellectuel. Il n’a pas encore de titre. J’attends toujours le dernier moment pour choisir le titre de mes albums.

Cine-Files : Seriez-vous prêt à retourner à Bel-Air?

W. Smith : Je ne recommencerai pas la série, non. (rires) Le Prince de Bel-Air était une série parfaite. Je ne voudrais pas tourner de nouveaux épisodes et tout foutre en l’air! C’est un peu comme un champion de boxe qui fait le match « de trop » et ruine le souvenir qu’on a de lui. Je ne retournerai jamais à Bel-Air. Je me suis retiré de l’univers de la télévision en état de grâce. Je veux que les gens restent sur un bon souvenir. (rires)

Cine-Files : De quoi ne pourriez-vous pas vous passer dans la vie?

W. Smith : Euh… Jada!

  
news...news...news...news

Cinéma...
* Kevin Feige, président de Marvel Studios, a annoncé la troisième phase des super-héros: - 5/6/16 CAPTAIN AMERICA: CIVIL WAR
- 11/4/16 DOCTOR STRANGE
- 5/5/17 GUARDIANS OF THE GALAXY 2
- 7/28/17 THOR: RAGNAROK
- 11/3/17 BLACK PANTHER
- 5/4/18 AVENGERS: INFINITY WAR PART I
- 7/6/18 CAPTAIN MARVEL
- 11/2/18 INHUMANS
- 5/3/19 AVENGERS: INFINITY WAR PART II

.................................................

gallerie flashback

Andie MacDowell
interview flashback

Jeremy Piven
Entourage
liens
  • Distributeurs...

    Belga Films
    Buena Vista International
    Kinepolis Film distribution

  • Festivals...

    BIFFF, Festival International du Film Fantastique de Bruxelles
    Anima
    Festival du Film Francophone de Namur

  • Evénements...

    F.A.C.T.S.
    Antwerp Sci-fi, Fantasy and Horror Convention
    Doctor Who Experience
    London Film and Comic Con
    Fedcon
    Ringcon
    Comic Con Brussels
    MCM Comic Con

  • A découvrir...

    501st Legion Belgian Garrison